Participation du public par voie électronique

Lotissement du « Parc à Bois »

Dans le cadre de l’instruction du permis d’aménager n° PA 057 240 20 V 0001 portant sur la création d’un lotissement dit du Parc à Bois, la Ville de Freyming-Merlebach met en place une participation du public par voie électronique.

Vous trouverez ci-dessous les documents mis à disposition du public dans le cadre de cette participation.

 
 
Donnez votre avis et faites vos observations en complétant le formulaire ci-dessous :
 

Je participe



Participation du public :

Meisberger Nicole Betting, le 21/04/21 à 11h25 :
Propositions:

Construction du lotissement "parc à bois" en " écoquartier ":
- réduction consommation énergétique ( énergie renouvelable )
- gestion des déplacements : transport en commun léger vers le centre ville, voie cyclable( abris et parkings à vélo ) et piétonne
- réduction des consommations d'eau : eau de pluie récupérée pour arroser les espaces verts prévus et nettoyer la voie publique
- écomatériaux de construction
- favoriser biodiversité ( allées bordées d'arbres et d'espaces verts)


Prévoir la construction de petites résidences avec appartements de standing basse consommation '( sans ascenseur pour limiter les charges)
MICHALSKI François 25 avenue Robert Schumann FREY, le 22/04/21 à 11h01 :
Je viens de vous envoyer un Avis personnel.Curieusement il a disparu lors de mon envoi;
L'avez vous réceptionné?Merci pour votre réponse;
Patricia MIHELIC, le 22/04/21 à 11h28 :
Bonjour,
Conseillère municipale à Freyming-Merlebach et ayant suivi ce dossier en cette qualité,
j’ai bien peur que le site du futur lotissement reste pollué et inadapté à un lotissement.
En effet, il ne faut pas oublier qu’une industrie lourde stockait sur cette zone des engins motorisés ainsi que du matériel (perte de fluides notamment).
Des cultures et/ou jardins dont les « fruits » en seraient issus me paraissent impropres à la consommation humaine du fait des produits introduits dans le sol depuis des dizaines d’années.

Le sondage des sols n’a pas été effectué assez profond et les futurs acquéreurs se doivent d’être informés des éventuels dangers potentiels sur leur santé.
Mon colistier de l’époque (M. HOULLE) et moi-même sommes intervenus à plusieurs reprises quant à ces éventualités qui ont été balayées d’un revers de main et de parole par le premier magistrat.
Un paragraphe bien précis et détaillé quant à cette problématique devra être produit par le commissaire enquêteur lors de son rapport.
Mme Patricia MIHELIC
Conseillère Municipale